Nos Vins

Cliquez sur les bouteilles pour en savoir plus....

Les Rouges

Les rosés

    In Vinum 2010, 2011            99% Braucol         1% Duras  

    In Vinum 2010, 2011

           99% Braucol         1% Duras

 

     Le Saint André 2012     99% Braucol, 1% Duras

     Le Saint André 2012

    99% Braucol, 1% Duras

          Le Syrah 2012              100% Syrah  

          Le Syrah 2012

             100% Syrah

 

Gaillac Rouge 2014 45 % Syrah, 30% Braucol, 15% Duras, 10% Merlot

Gaillac Rouge 2014

45 % Syrah, 30% Braucol, 15% Duras, 10% Merlot

     Belles Bulles Roses 50% Syrah, 50 % Duras

     Belles Bulles Roses

50% Syrah, 50 % Duras

   Gaillac Rosé 2015 80% Duras, 15 % Syrah, 5% Braucol

   Gaillac Rosé 2015

80% Duras, 15 % Syrah, 5% Braucol

Les Blancs

   L'Esprit de la Source                  2011  35% Mauzac, 35 % Loin de l’œil, 30 % Muscadelle

   L'Esprit de la Source                  2011

 35% Mauzac, 35 % Loin de l’œil, 30 % Muscadelle

  Belles Bulles Blanches      100% Mausac rosé               et Mausac blanc  

  Belles Bulles Blanches

     100% Mausac rosé               et Mausac blanc

 

         Le Mauzac 2012             100% Mausac

         Le Mauzac 2012

            100% Mausac

        Chardonnay 2015          100 % Chardonnay

        Chardonnay 2015

         100 % Chardonnay

 Gaillac Blanc Sec   2015     45% Loin de l’Œil, 45% Muscadelle, 10% Mauzac

 Gaillac Blanc Sec   2015

    45% Loin de l’Œil, 45% Muscadelle, 10% Mauzac

Gaillac Blanc Doux                          2014 35% Mauzac, 35 % Loin de l’œil, 30 % Muscadelle

Gaillac Blanc Doux                          2014

35% Mauzac, 35 % Loin de l’œil, 30 % Muscadelle

L' abécédaire de Sarrabelle

Amphores

Les premières traces des amphores apparaissent au IVe millénaire av. J.-C, essentiellement utilisées pour le transport de liquides, elles se déclinent au fil des âges en différentes formes et usages. Apparue a Gaillac au cours du premier siècle après J.-C, l’amphore reste le moyen le plus utilisé pour exporter les vins. L’étude des heures de gloire des amphores se concentre aujourd’hui à l’archéosite de Montans (très proche de Gaillac) qui travaille tant sur l’analyse de fouilles archéologiques que sur l’étude des pratiques ancestrales de leur utilisation. Vous trouverez ici un échantillon de leurs connaissances.

La démarche du domaine concernant les amphores ne consiste pas à les utiliser comme contenant de transport, mais à utiliser la propriété naturelle de la perméabilité de l’argile cuite au cours de l’élevage du vin. La micro-oxydation est déjà bien utilisée dans les élevages en fûts de chêne. Elle permet d’arrondir les tannins et de donner de la complexité aux grandes cuvées. De part sa forme, la nature de l’assemblage de ses terres, la température de cuisson, le comportement de l’amphore d’élevage envers le vin s’avère différent. De part sa nature d’argile, l’amphore est neutre en goût et participera à l’expression puissante des arômes subtils du vin, à la légère baisse d’acidité ainsi qu’au développement d’une structure plus riche et plus ample. C’est naturellement que nous utilisons partiellement les amphores pour les six derniers mois de l’élevage de l’In Vinum 2010 en attendant la nouvelle cuvée qui leur sera spécialement dédiée.

Bulles 

Sans Gaillac, pas de champagne! Ce sont les moines bénédictins qui inventèrent la fabrication des premiers vins effervescents mondiaux. Dom Perignon, de passage dans la région, s'empara du procédé pour mettre au point les premiers vins de Champagne. 

Cépages

Le domaine se compose de 4 cépages blancs, et 6 cépages rouges. 

Dans les cépages blancs, nous cultivons les cépages traditionnels de Gaillac : le len-de-l’el ou (Loin de l’œil), le Mauzac et la Muscadelle ainsi que le Chardonnay qui n’est pas un cépage conventionnel de la région. 

Les 6 cépages rouges cultivés sont : le Braucol, appelé également Fer Servadou, le Duras, la Syrah et en cépages complémentaires : le Merlot, le Cabernet Sauvignon et le Gamay.

 

Domaine Sarrabelle

La légende veut que la source de Sarrabelle, qui jaillit près du Château Médiéval de Montaigut, fut le lieu des rendez-vous amoureux de la belle Yolande. Son nom vient de l’occitan «sarro-bello» que l’on peut traduire par : serrer sa belle dans ses bras. Le château, détruit lors de la Croisade des Albigeois, est conservé en ses parties basses et au-dessus, est érigée la Chapelle de Montaigut.

Aujourd’hui, Laurent et Fabien Caussé sont la 8ème génération de vignerons sur le domaine familial. Ils cultivent 40 hectares de vignes et créent une diversité de trois gammes de vins élaborés dans le respect de la tradition. 

Gaillac

Gaillac est un des plus anciens vignobles de la Gaule. La culture de la vigne est importée en Gaule par les Phéniciens quatre siècles avant J.-C.

La présence de la vigne à Gaillac se confirme dès le IIème siècle avant J.-C. Dès cette époque, il se développe un artisanat potier dédié à la fabrication d’amphores pour le transport du vin. La rivière du Tarn est une voie navigable qui rejoint la Garonne, et conduit à Bordeaux. Le port de Gaillac sera pendant plusieurs siècles un port très important et le Tarn l’artère logistique de la commercialisation des vins de Gaillac.

En 972, la ville de Gaillac est donnée à l’abbé Saint-Michel par Raymond 1er de Rouergue. Les moines bénédictins feront ériger l’Abbaye Saint-Michel et s’attacheront à replanter une partie du vignoble tarnais détruit par les Maures. La rigueur de travail des moines ne tardera pas à faire de la viticulture une véritable force économique et de gagner le soutien des comtes de Toulouse.

C’est alors que naît pour la première fois la création d’une charte de production viticole, près de huit siècles avant la création des AOC.

Le vignoble Gaillacois était l’un des mieux protégés et organisés de France : interdiction de mélanger les vins avec des vins « étrangers », taille règlementée, ban des vendanges, ainsi que la fumure des vignes à la colombine de pigeon qui apporta non seulement un attrait esthétique à notre région, une qualité au vin, mais également de la nourriture aux habitants.

Appréciés des rois de France, les vins de Gaillac le sont aussi en Angleterre et en Hollande. 

 

Peter May

Peter May, écrivain écossais, est l’auteur de nombreux romans parmi lesquels une série de 7 romans policiers.  « les Enzo files » dans lesquels Enzo Macleod, l’enquêteur de la série, nous transporte dans des situations aussi variées que réalistes.

Le second livre de cette série se nomme « The Critic » pour sa version anglaise et « Terreur dans les vignes » dans la version française, aux éditions Rouergue (édité dans la deuxième partie de 2014).

Ce roman policier au cœur du vignoble Gaillacois surprend par la finesse de l’enquête menée par Enzo Macleod, la richesse des renseignements sur l’activité viticole, la description des lieux et des coutumes, mêlent un peu de fiction dans un environnement de détails bien réels.

Notre famille, fortement impliquée parmi les personnages du livre, tendrait à vouloir minimiser certains traits de caractères et comportements excessifs décrits par la plume de l’auteur. Qui aime bien châtie bien!  

Cela n’a fait que renforcer le courant d’amitié qui n’a cessé de grandir depuis notre rencontre, et le début du long travail de repérage mené par Peter et son épouse Janice. 

Terroir

Les vignes du domaine sont situées sur la rive droite du Tarn etforment deux grands ensembles situées de part et d’autre de l’ancienne voie romaine (Toulouse Rodez) appelée maintenant le chemin Toulze.

Dans sa partie des collines, exposés Sud/Sud-Est, les affleurements de grès sont très présents autour de la source de Sarrabelle, la roche mère, exprimant pleinement dans les vins la minéralité qui la caractérise.

De l’autre coté de la voie romaine, le terroir correspond aux plaines accolées aux premiers coteaux. Les sols argilo-sableux sont profonds, parfois très graveleux avec une bonne régulation hydrique permettant ainsi la maturité optimale des raisins.

Le domaine bénéficie également de trois expositions climatiques. Tout d’abord Océanique contribuant au développement physiologique de la vigne par sa douceur, puis Continentale caractérisée par les fraîcheurs printanières du Nord-Est qui està l’origine du succès de certains vins blancs et, enfin Méditerranéenne influant positivement sur la maturité des baies durant la période estivale.

Valeurs

Laurent et Fabien, 8ème génération sur le domaine, ont pour maitres mots : Tradition, Innovation et Qualité.

Vigneron Indépendant


Un vigneron indépendantrespecte son terroir, travaille sa vigne, récolte son raisin, vinifie et élève son vin, met en bouteille sa production dans sa cave, commercialise ses produits, se perfectionne dans le respect de la tradition, accueille, conseille la dégustation et prend plaisir à présenter le fruit de son travail et de sa culture.